Dr Irène de Villiers: c’est sa colère..et je la partage….. : Prévention de la PIF

donc je traduis (écrits de 2003):

prédisposition à la PIF: comment la prévenir

“il y a un mois, un de mes clients a perdu un chaton de 6 mois, de PIF. Pourquoi ce chaton a déclaré une PIF, et pourquoi cela devient de plus en plus fréquent aux USA, était tellement flagrant, que ma frustration a été vraiment majeure ce jour là et j’ai envoyé le mail suivant à ma liste de Catwell mail (à propos vous êtes bienvenus pour en être membre si vous le souhaitez, c’est gratuit bien sûr, et il y a là souvent des informations et avis valables). Quoi qu’il en soit, ce peut être une réponse partielle à la question pourquoi tel chat déclare une PIF, an cas où on se la pose.
Aussi vite que la profession vétérinaire utilise les vaccins et les drogues, et avance l’âge de la stérilisation chirurgicale, aussi vite augmente le nombre des cas de PIF. C’est le même cas pour ce chaton avec PIF.
Tous les chatons reçoivent trop de vaccinations; cela peut aider à prévenir grippes et rhumes (de temps en temps) ((ndlr l’argent colloïdal fait çà très bien sans les dangers de la survaccination )) mais cela pénalise lourdement le système immunitaire, le prédisposant aux maladies chroniques telles la pif et le cancer.

Donc voici ci dessous l’épanchement de ma frustration après qu’un chaton de seulement 6 mois soit mort alors que les propriétaires ont fait tout ce que à leur connaissance ils pouvaient, pour le faire traiter correctement . L’incompréhension et les dégâts sont principalement dûs aux vétérinaires- mais aussi aux compagnies de nourriture industrielle pour chats; je n’aborderai pas le sujet des montants d ‘argent que font annuellement les firmes pharmaceutiques fournissant les vaccins;
Veuillez ne rien ici prendre à titre personnel , il s’agit juste d’aider à expliquer ce qui a pu se passer-et ainsi à l’avenir pouvoir prévenir la PIF.
PORTRAIT DE LA PREDISPOSITION A LA PIF
Ce soir encore un propriétaire d’un autre chat avec PIF me demande ce que l’homéopathie pourrait faire pour aider un chaton avec PIF. Et j’ai envoyé ces avis avec comme d’habitude le cœur lourd sachant que les chances sont encore de moins de 50 % pour un stade terminal de pif avec mon approche-et pire encore dans ce cas à cause des stéroïdes injectés (stéroides = cortisone, hydrocortisone, prednisone, dexamethasone etc..)
J’ai déjà cessé de compter combien ce mois ci m’ont contactée pour un chat ou chaton avec PIF, et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Il y a une épidémie alarmante, croissante, de choses nocives faites aux chatons, et donc pas de surprise pour moi que le taux de PIF flambe.
Ce que je vois est un tableau tellement répétitif , que ce qui cause tous ces cas de PIF se voit à des kilomètres.
On peut parfaitement prédire (et aussi parfaitement prévenir) puisque nous savons ce qui déclenche la PIF -et que cela n’a rien à voir avec un coronavirus (lequel est ubiquiste), et a au contraire tout à voir avec le stress. Pourtant il ne semble pas y avoir de recherche féline pour étudier les hormones de stress, le cortisol, pour objectiver la corrélation avec les mutations PIF, en dépit du fait qu’ une évidence flagrante montre que le stress prédispose à la PIF, et en recherche, et dans ce que l’on voit en pratique
Les chatons avec PIF ont une anamnèse tout à fait prédictible chargée de stress accumulés par inadvertance à la fois par l’éleveur ou propriétaire, les refuges, et les vétérinaires- sur ce même chat ou chaton. Les industriels de l’alimentation pour chats ajoutent des toxines dans la nourriture – et on devrait être surpris de l’apparition d’une PIF?
Les chats ne sont pas “conçus” pour gérer des substances toxiques, et vaccins, drogues etc ne font que léser le système de résistance aux maladies chroniques principalement assuré par une glande thymique saine. le thymus chez un chat peut être très facilement endommagé, – et couramment cet organe nécessaire à la résistance aux maladies chroniques est ignoré en médecine vétérinaire.
Les chats n’ont pas non plus les mêmes ressources que l’organisme humain en termes de capacités de détoxification. Donc il est insensé d’être surpris que la PIF et d’autres maladies chroniques dûes à un système immunitaire biaisé endommagé par vaccins, drogues etc. soient en augmentation. C’est dommage, car un chat a beaucoup plus de chances, avec un nursing soigneux, de survivre à un rhume, qu’à une PIF.
Où est passé le bon sens? Si nous imaginions faire une fraction de ces choses stressantes à un bébé humain -et les chats sont au moins aussi sensibles-en fait beaucoup plus sensibles aux toxines- il y a longtemps que le coupable aurait été emprisonné pour mauvais traitements. Mais personne ne reconnaît qu’il s’agit de mauvais traitements: mauvais traitements d’intoxination. Aucun humain n’est vacciné chaque année juste pour gonfler le compte en banque du producteur de vaccins et de la personne facturant une fortune pour le vaccin. Actuellement aux USA la dose vaccinale coûte au vétérinaire environ un dollar et est facturée au client 15 ou 25 ? C’est une grosse rentrée aux dépens de la santé du chat. Savez vous que chez les chats la première vaccination reste efficiente toute la vie du chat à condition qu’elle soit effectuée après l’âge de 3 ou 4 mois? Avant cet âge le système immunitaire est trop immature pour l’utiliser, et cela ne fait que le léser sévèrement – une des grandes mesures à prendre en prévention de la PIF est de ne pas vacciner avant l’âge de 3 mois. Ne vaccinez pas avant 3 mois!

Comme c’est aussi le cas pour les humains, les chats n’ont besoin d’une vaccination qu’UNE fois pour toute leur vie. Savez vous que vacciner pour la même chose une deuxième fois est TRES dommageable au système immunitaire? La recherche l’a montré depuis 1965 mais les vétérinaires continuent à faire des rentrées de vaccinations “annuelles ” ce qui génère d’énormes revenus aux producteurs de vaccins.
Je ne sais pas quelles erreurs dans le cursus de formation sont là derrière, ou si la propension à vacciner est financièrement induite par l’industrie du médicament -mais il est communément observable que les vétérinaires ne comprennent pas le tort que la vaccination fait aux chats
Savez vous que la (primo) vaccination pour plus d’une chose à la fois est extrêmement dommageable? L’injection de rappel telle une deuxième injection un an plus tard, même avec un système imunitaire plus mature, est moins mauvaise groupée que seule si vous deviez les faire-tout en restant nuisible et inutile; mais nous avons des lois qui forcent la main de chacun
La 1ère vaccination si elle est faite doit néanmoins être séparée pour chaque souche il ne faut pas faire plusieurs valences à la fois; et il faut un mois entre chacune pour qu’elle soit sécure.
Savez vous que les chats peuvent seulement faire des anticorps à partir d’un vaccin après qu’ils aient passé l’âge de 3 ou 4 mois? Que les vaccins faits avant cet âge ne font que nuire?Savez vous qu’une vaccination requiert au moins un mois pour que le système immunitaire aie réalisé sa fabrication d’anticorps, -et que pendant ce temps le système immunitaire du chat ne peut pas gérer un autre stress?

Les autres stress incluent : changer de foyer, sevrage, médicaments, autres vaccins, chirurgie, mise en cage, chanqement de régime, voyage dans un véhicule par exemple;
Si nous planifiions les vaccins en tenant compte de cette connaissance issue de la recherche-disponible donc depuis le milieu des années 60-, nous ne causerions pas à chats et chatons des stress chimiques tels, qu’ils mutent en PIF
la plupart des chats et chatons subissent TOUTES les erreurs de stress ensemble: vaccins combinés, subis trop jeunes, chirurgie etc.. et n’ont pas le minimum d’un mois entre chaque stress

L’alternative encore meilleure est d’utiliser la prophylaxie homéopathique avec les nosodes (voir sîte web dr de Villiers).Ils sont mieux que les vaccinations car ils empêchent la maladie et ne causent AUCUNE lésion. Au contraire ils renforcent la résistance à la maladie chronique; les vaccins pour les maladies aigues peuvent-ou pas- fonctionner bien, mais tous provoquent un biaisage du système immunitaire qui prédispose aux maladies chroniques (telles asthme, allergies, arthrites, PIF, leucose, cancer, fibromyalgie, syndrôme de Cushing, FIV, liste non exhaustive ..))

Pour donner un exemple d’un cas de PIF et comme sont évidents les stress chimiques et émotionnels prédisposants, consultez cet “historique médical” reçu ce soir , dans les termes mêmes du propriétaire (les noms sont enlevés, et j’ai mis l’âge à la place des dates)

historique médical:

âge 5 semaines : vaccination rhinotrachéite féline-calici-panleucopénie-chlamydia psitacci; vaccin administré par initiative privée au lieu de naissance, toutes ces maladies en même temps; bien trop jeune

âge 7 semaines: changement pour un nouveau foyer; pour un chat changer de foyer est TRES stressant ; pas le temps entre les stress majeurs pour récupérer

âge 8 semaines vaccination FVTCP/C; test par le vet pour la leucémie féline gouttes de clavamox; pommade triotic; ils en ont rajouté, il est encore bcp trop jeune; la pommade implique la présence d’infection, sans doute que le système immun qui n’est pas encore développé à cet âge, était surchargé du premier vaccin; de plus c’est contraire aux préconisations de la fda sur les notices de vaccin de ne pas faire de vaccin à un chat non en parfaite santé car cela peut le tuer, et cet avertissement est présent sur toutes les notices de vaccin. Donc ici il y a une pommade antibiotique indiquant que le chat n’est pas sain, et un deuxième vaccin administré moins d’un mois après le premier

8,5 semaines: albon solution du vet; système immun; l’infection est parce que les vaccins ont surchargé le système immun immature; ici stress chimique est empilé sur stress chimique. Cet amoncellement de chimiques dans un chaton/chat est presque une garantie qu’il sera suffisamment stressé pour que la PIF se développe. Le stress chimique élève le niveau des hormones de stress tout comme le fait le stress émotionnel Et la vaccination à l’âge très jeune endommage sérieusement le thymus qui est nécessaire pour résister à la PIF et aux autres maladies chroniques

âge dix semaines : vaccin FVRCP/C ; 2e injection vaccin leucémie féline par le vet; voir combien de vaccins injectés ici sans penser aux lésions à long terme du système immun

âge trois mois : vaccination pour la rage par le vet + chirurgie: castration, dégriffage (pénicilline, ketamine, torbumesic, fluoride, traquillisation) plus gouttes de clavamox avec torbugesic; plus un mois et ils ont ajouté TOUS ces stress; la chirurgie à cet âge de bébé supprime terriblement brusquement les hormones nécessaires à la croissance des os longs et sexuelles; vous savez comment sont indispensables les hormones à l’adolescence, c’est la même chose chez les chats et si vous pratiquez une hysterectomie chez une fille avant qu’elle ne soit mature elle finit habituellement dans un asile car le changement soudain dans les niveaux hormonaux est presque impossible à gérer émotionnellement. La stérilisation doit être faite après la maturité sexuelle pas avant. C’est horriblement stressant. Le dégriffage est la cruauté la plus incroyable jamais inventée et me rend malade; je ne peux ajouter de commentaire là dessus; mais cela porte le stress à son top;

5 mois et demi : le chat a de la fièvre et vomissements de début de PIF; vaccinations, drogues, infection, chirurgies, tout ceci accumulé pour un seul et même chaton; ils ne le disent pas mais il y a probablement eu aussi vermifuges et autres chimiques . aussi injecTion metoclopramide. orbax; Injection de baytril, gouttes de clavamox ; test PIF corona positif;

6 mois: le labo perd l’échantillon sanguin pour le test de confirmation de la PIF -> tranquillisation ; injection de dexaméthasone ; gouttes de clavamox; PIF confirmée (dexaméthasone pour être SUR que le système immunitaire ne pourra pas récupérer et que le chat mourra;
les vets donnent des stéroïdes pratiquement automatiquement quand ils voient une PIF-tout l’opposé de ce qu’il faut faire car la recherche montre qu’une seule injection de stéroïdes détruit 90% du thymus.

((suite suit ))

Advertisements

4 thoughts on “Dr Irène de Villiers: c’est sa colère..et je la partage….. : Prévention de la PIF

  1. 35 ans d’élevage ! depuis 2009 après une exposition où mes chats attrapent un coryza d’une ampleur inconnue , petit à petit mes chats n’ont plus reproduit , j’ai , depuis le début remis en cause les vaccins , les chatons développant systématiquement le coryza après l’injection , j’ai fini par trouver la vaccination qu’avec le typhus qui est introuvable maintenant en France , mes chats ne mangent que du frais , pas de croquettes , poissons , colin d’Alaska , viande hachée crue escaloppe de dinde à peine cuite et légumes avec riz complet , poireaux pour les reins , carootes pour la viitamine A , courgettes et haricots verts pour les fibres , huile de colza pression à froid et levure de bière malgré ce régime complet , certains vétérinaires ont poussé des hauts cris car soi disant c’était déséquilibré !!!!je continue ainsi mais je suis heureuse quand j’ai une portée par an , ,j’ai 3 femelles , chatons nés avant terme ou problèmes d’yeux à la naissance ….j’ai décidé 1 de ne plus mettre de puce électronique : ondes dangereuses et métaux lourds et je vends le peu de chatons SANS vaccins , en France c’est légal mees chats n’ont JAMAIS eu de PKD !!j’ai monté un dossier que j’ai envoyé à des personnes et des organismes compétents , je n’ai JAMAIS eu de réponse , bientôt il n’y aura même plus de chatons vivants car tous les chatons élevés au biberon et c’est la majorité des cas meurent entre 18 mois et 2 ans , ça plus les vaccins , etc

    Like

  2. Bonjour ,

    Je découvre aujourd’hui votre site , grâce au site Arnaudveto , je suis un vieux défenseur des médecines alternatives ( ancien lecteur de ” La Gueule Oouverte ” journal écolo , des années 70 et du journal ” L’ Impatient ” . Nous avons une jeune chatte , qui hélas est dèja pucée ma compagne est résolument moderne et , c’est son choix , mais notre chatte SPA a au moins évité les vaccins à deux trois mois et n’a été vacciné qu’a 5 mois , c’est dèja ça ! Malheureusement elle n’évitera pas les suivant ( ma compagne travaille dans le milieu médical et a du mal a imaginer le travail des lobbyes des multinationales du médicament , comme beaucoup de nos contemporains qui pour moi , sont complètement formatés par le système politique et économique ‘occidental , mais aujourd’hui il est difficile de dire celà sans être taxè de complotiste , le systéme est résolument trés fort et le décervelage opèré par la communication via les portables , internet et notre chére télé a fini pour gagner et bientôt , une moelle épinière sera suffisante à l’être humain , plus besoin de cerveau , pour paraphraser EINSTEIN ! Que puis je donner en homeopathie aprés les vaccinations , un vétérinaire homéopathe m’ayant dit que THUYA était à éviter car dans certaines dilutions , ce médicament homèopathique pouvait faire flamber un cancer naissant , certains homeopathes proposent Apis Malefica a la place , avez-vous un avis à ce sujet ! Publiez-vous une newleter , dans ce cas je serais ravi de la recevoir ! Trés sincéres salutations et merci .

    Gérard Bonnet

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s